Les cours m’ont fait énormément de bien, ça me permet de me vider, de reposer mon cerveau, de me détendre et aussi de bien dormir. Cela me soulage en période de difficultés, de crise, aux moments où je fais des crises d’angoisse. Il y a des moments où même avec la méditation cela ne passe pas, mais quand je peux les sentir arriver, là, je médite et cela passe. Cela dépend, s’il n’y a pas d’événement précis ou que l’événement n’est pas important, j’arrive à faire passer la crise, mais si c’est un événement précis et énorme, là, je n’arrive pas à me contrôler. Les cours m’ont fait du bien, y venir, discuter, c’est un ensemble. C’est une bonne chose, je ne connaissais pas la méditation comme cela, j’en avais déjà fait à l’hôpital, mais ici c’est beaucoup plus approfondi. J’avance à petits pas, mais c’est aussi parce qu’à chaque fois que j’avance, il y a quelque chose d’autre qui arrive. Si ma vie était plus calme, j’aurais pu faire de grands pas. Ça m’a aidée à enlever la peur quand je sors; quand il y a le regard des autres, à ce moment je me mets à méditer et je ne vois plus grand monde, je me sens en sécurité. Ça m’a donné la force de m’exprimer, de dire les choses plutôt que de les garder pour moi, surtout quand je suis blessée; je peux répondre, mieux m’affirmer. Je médite quand j’en ai besoin et j’aime bien aussi le faire le soir environ 4 fois par semaine. Quand je sors, je fais souvent de la marche en pleine conscience.

Publié en novembre 2017.
Retour à la page des témoignages