Quelques rapports de fin de programme, pris au hasard, avec l’accord des auteurs-es, pour découvrir les expériences vécues pendant la formation à la pleine conscience. Vous découvrirez, avec leurs mots, les changements dans la manière de vivre la maladie ou le handicap que ces personnes ont mis en place au cours du programme de réduction des symptômes, et comment elles vivent différemment leur situation de santé sans la subir. Elles décrivent les transformations qui sont advenues au fil des mois.

Les prénoms sont fictifs, et toutes informations qui auraient facilité l’identification des auteurs-es ont été supprimées.

 

Cliquez sur le nom pour découvrir le témoignage en entier.

 

Fanfan

Je médite 4 jours par semaine. Je fais souvent plusieurs méditations; en général, je commence par l’inventaire corporel et je poursuis par de la méditation assise. Je pratique quasi tous les jours les activités en pleine conscience, mais ce n’est pas encore systématique pour toutes les activités. Le brossage des dents en pleine conscience est une routine et pour les autres activités, je pense que cela viendra. Je me sens beaucoup moins stressée et je gère mieux les émotions et les choses du quotidien, j’ai moins d’angoisses, je suis plus calme. Au niveau de l’humeur, j’ai constaté un changement.[…]

 

Gertrude

Les cours m’ont fait énormément de bien, ça me permet de me vider, de reposer mon cerveau, de me détendre et aussi de bien dormir. Cela me soulage en période de difficultés, de crise, aux moments où je fais des crises d’angoisse. Il y a des moments où même avec la méditation cela ne passe pas, mais quand je peux les sentir arriver, là, je médite et cela passe. Cela dépend, s’il n’y a pas d’événement précis ou que l’événement n’est pas important, j’arrive à faire passer la crise, mais si c’est un événement précis et énorme, là, je n’arrive pas à me contrôler. Les cours m’ont fait du bien, y venir, discuter, c’est un ensemble. C’est une bonne chose, je ne connaissais pas la méditation comme cela, j’en avais déjà fait à l’hôpital, mais ici c’est beaucoup plus approfondi.[…]

 

Pepe

Les changements notables depuis le début des cours sont les suivants:
– Actuellement, je ne prends plus de tranquillisant.
– Dans ma famille cela va nettement mieux, surtout avec mon fils avec qui j’avais beaucoup de tensions.
– Au travail, je ne me prends plus la tête, et j’accueille les choses au jour le jour. Je peux accepter de ne pas arriver à tout faire ou résoudre, et je rentre chez moi la tête plus calme.
– J’avais beaucoup de stress par rapport à l’examen professionnel du mois de novembre. Je l’ai réussi et l’ai passé en étant très à l’aise, sans angoisses. J’ai travaillé l’angoisse avec la méditation. C’est ce que j’ai fait lors des semaines précédentes et le jour même.
– La méditation m’a aussi aidé pour les douleurs de la nuque. Actuellement les douleurs ne sont plus permanentes.[…]

 

Mia

Maintenant, je médite tous les jours au moins une fois, parfois plus. Je me suis aperçue que parfois je fais quelque chose et je suis en pleine conscience. J’ai l’impression que la méditation vient naturellement. J’ai mieux saisi le sens de la méditation la fois où nous sommes allées marcher ensemble. J’ai beaucoup médité ces derniers temps, et quand je me suis sentie angoissée, j’ai augmenté mes méditations, et mes peurs sont parties. J’ai peur de l’avion, et durant mon dernier trajet en avion il y avait beaucoup de turbulences, et j’ai senti la panique arriver. Je me suis mise en méditation et cela m’a aidée. J’avais peur, mais je n’étais pas en panique.[…]

 

Laurent

Ces jours l’angoisse + les soucis d’argent = une montée exponentielle sur l’angoisse. Je pars en panique, ça me réveille la nuit. Je ne sais pas comment je fais pour résister à cela, je me dis « Reste, ça va passer ». J’arrive encore à souhaiter vivre, j’arrive à sourire et à rigoler encore. Je veux retrouver un travail et je vais me lancer dans l’entreprise de cours d’anglais. Pour ce qui est de la méditation, si je ne médite pas un jour, je suis très mal. Je me suis inventé des méditations pour moi, en fonction de mes besoins. J’aime méditer dans la nature et faire les activités en pleine conscience. Ce que je dois arriver à mieux faire c’est les 3 minutes d’urgence. La méditation a changé ma vie pour le mieux.[…]

 

Inga

Sur un plan intérieur, quand j’ai commencé les cours, je croyais avoir cicatrisé beaucoup de choses. Je me suis rendue compte en venant aux séances qu’il y avait des blessures à vif. Au fil des séances, je me suis rendue compte que je pouvais m’apaiser toute seule et c’est là où j’ai gagné énormément. C’est un processus intérieur conscient et j’ai appris à fonctionner et à pouvoir poser un regard intérieur sur ce que je vis, et pouvoir faire la part des choses. Aujourd’hui, je peux vivre une grande souffrance, mais j’ai appris à parler avec elle, à dialoguer, à prendre du temps avec elle. Elle ne disparait pas pour autant, mais je peux vivre avec elle dans l’instant, et parfois même la garder plus longtemps. Par exemple quand j’avais mal au dos, tout se crispait, se rapetissait à l’intérieur de moi et devenais amertume; maintenant, je peux faire différemment et c’est là qu’intervient la pleine conscience. J’ai passé un été très vivant, avec beaucoup de douleur, mais je repartais et je continuais à vivre.[…]

 

Anne

Je vois que des choses ont changé pour moi. Je prends soin de moi, je me maquille, je mets à nouveau des bijoux. Je recommence à me faire à manger des repas cuisinés et que j’aime. Je me suis retrouvée dans une situation où je suis allée au-devant de personnes que je ne connaissais pas, dans un contexte que je ne connaissais pas, être aux premières loges, oser et c’est venu naturellement; je ne suis pas sûre que dans ma vie j’aie pu une fois faire cela auparavant. Sur le moment, je ne l’ai pas remarqué, c’est ma soeur qui l’a vu. Quand j’ai fait le bilan de la journée, j’étais heureuse, crevée et fière de moi de ne pas avoir eu le besoin de m’effacer. J’ai participé aux conversations, c’est hors norme. J’avais déjà vu cela il y a 5 semaines, mais comme c’était dans un milieu connu, je n’y avais pas pris garde. Avant de commencer le mindfulness, je n’aurais jamais imaginé aller au-devant des choses et ne pas me cacher. Je n’ai plus peur de mon chef qui avant, me terrorisait.[…]

 

Alice

Je pratique régulièrement. Je fais le bodyscan tous les après-midi. De temps en temps je fais une méditation assise, mais je préfère le bodyscan qui est moins fatigant pour mon corps. Je pratique des méditations courtes de 3 minutes en fonction des situations qui se présentent. La pleine conscience me rappelle l’importance de vivre l’ici et le maintenant. Maintenant, je sais que mon corps n’est pas que douleur, et je peux sentir des parties de mon corps qui ne sont pas douloureuses. Probablement que je faisais déjà cela auparavant, mais maintenant je peux le faire plus consciemment. J’ai trouvé intéressant de faire le cours en petit groupe, cela m’a permis de faire des échanges avec d’autres personnes et de partager nos expériences.[…]

 

Pierre-Alain

Vos cours de méditation m’aident à être un peu plus spectateur des maux qui m’affectent chaque jour depuis plusieurs années. Même si je ne sens pas de différence dans la qualité des douleurs du dos, ces cours me permettent de réduire le stress qu’elles génèrent par une meilleure gestion de celles-ci. En effet, ma progression est ce qu’elle est parce que je suis encore dans un état de dépression important. Il est difficile pour moi de me concentrer, la médication que je prends et cet état psychologique que je vis ne sont certainement pas étrangers à cette situation.[…]

 

Adrienne

Au début, mon angoisse était liée au fait que je ne pouvais plus travailler de la même manière et que je me sentais moins compétente. J’ai réalisé que je pouvais reprendre mon travail, mais que je devais l’aménager autrement et prévenir les situations de stress en m’organisant différemment, en mettant des petites méditations et en répartissant mes activités. Je suis bien plus consciente de mes limites et je les communique. Quand je suis dans l’action, je retrouve ma confiance en moi, mais j’ai parfois des doutes quand j’y repense. Je m’exerce au lâcher prise et j’y arrive plus souvent qu’avant.[…]

 

Monsieur X

Je médite tout les jours de façon courte principalement et assez peu de façon longue. En général dans la matinée, le soir j’ai un peu de mal à méditer, je suis trop fatigué. J’arrive toujours à m’éclipser « pour aller boire un café » en fait pour aller méditer. 3 à 4 fois par semaine je fait des activités en pleine conscience, la marche, faire la cuisine, etc. La partie cours collectif m’a apporté beaucoup en terme de technique. Le partage avec les autres m’a permis de mettre le doigt sur ce qui n’allait pas chez moi.
C’est une prise de conscience que quand on fait quelque chose, il faut être là sinon on y arrive pas. Arrêter de faire 12 choses a la fois et cela s’applique sur bon nombre de domaine. Avec les enfants cela se passe beaucoup mieux, mes relations se sont épanouies et apaisés.[…]

 

Juliette

J’ai appris, dans mes pensées et dans mes émotions, à prendre de la distance. En fait, à essayer de ne pas toujours chercher des explications à ce que l’on ressent et pourquoi on le ressent. Je sais maintenant que les hypothèses ne sont pas de vérités. Si je suis toujours en train de chercher le pourquoi, je ne vais pas avoir une réponse, je vais avoir 150 hypothèses et je vais ruminer.
Maintenant, quand je fais cela, je m’en rends compte, j’accepte ce que je ressens et j’arrête de ruminer. Je fais plus confiance à ce que je ressens plutôt qu’à ce que je pense. J’ai de la peine à avoir quand c’est utile de réfléchir sur ce que je fais et qui je suis et quand c’est inutile. Maintenant je teste, et c’est comme si avant j’avais peur de la sensation ou de ce qui pouvait arriver avant que ce ne soit là.[…]

Retour à l’Accueil